samedi 20 septembre 2014

Venir habiter à Londres : Mode d'emploi (2)

Je vous entends déjà hurler avidement : la suite, la suite ! Me revoilà donc avec les démarches à faire pour attention, pause attendue, suspense, roulement de tambour,... Trouver un LOGEMENT.


1. Le Prix :


Alors première chose avant toute chose, (ça fait deux fois "chose"), vous voyez les prix de Paris ? Ben vous multipliez par 2, voilà. Donc vous pouvez tout de suite oublier vos rêves de vivre dans un loft en duplex lumineux au plein coeur de Londres à la Bridget Jones. Si vous êtes étudiants, c'est chambre en coloc, studio cagibi ou chambre universitaire (Je vais pas trop en parler ici parce que les chambres universitaires sont souvent pour une personne. Et quand je dis une personne, c'est une personne avec un lit simple et pas la place d'en mettre un deuxième.). 
Le salaire moyen ici est en plus inférieur à celui en France (autour de 6£ de l'heure) donc ça fait très vite mal au portefeuille. 

2. La situation géographique : 


Premier conseil, il ne faut pas avoir peur de s'excentrer. Londres c'est grand et quand même vachement bien desservi donc pas d'angoisse si vous n'êtes pas en zone 1, ça devrait le faire quand même. Nous on est en zone 3 et on se marre bien quand même par exemple.
Deuxième conseil, il faut bien bien choisir sa zone parce que les tarifs des transports sont beaucoup trop chers (Mais bon au moins chez eux ça marche. Prends ça dans les dents RER A). Je m'explique : si il y a une différence infime entre deux logements et que l'un est en zone 2 et l'autre est en zone 3, privilégiez la zone 2. (C'est comme à Paris, la zone 1 c'est le centre, puis plus on s'éloigne du centre, plus les chiffres augmentent jusqu'à la zone 6)

Bon, donc ensuite, pour trouver un appart il faut prévoir un budget et choisir son quartier ou en tout cas bien délimiter une "frontière" de là où vous voulez habiter. Nous par exemple on a choisi autour de Finsbury Park parce que c'est une station qui est direct jusqu'à Holborn où Charly aura ses cours et qu'on peut aussi chopper le overground (le métro mais dehors, un peu l'équivalent de notre RER, il y a moins de passages mais il fait le "tour" de la banlieue) qui va vers les quartier autour de Shoreditch où on sort paraît-il.
Attention cependant, la carte du Tube (le métro là bas), n'est pas aussi symétrique qu'elle en a l'air. Les lignes ont été redessinées pour que ça fasse joli et donc ne sont pas situées géographiquement comme sur le plan. Vérifiez donc sur une vraie carte avant de partir du principe que, c'est bon vous allez le faire à pied...
Autre recommandation, les deux lignes de transports qui ne sont pas "pleines", à savoir la DLR et la London Overground, sont donc des lignes qui ressemblent plus au RER donc moins de passages et des trains moins rapides.

3. Les sites : (Où chercher ? Où trouver ?)


Une fois que vous avez choisi votre quartier, on entre dans le vif du sujet : il faut jeter un oeil avant de partir pour se faire une idée des prix et de ce que vous pouvez espérer trouver. Et, dans ma grande bonté, j'accepte de vous refiler les bons sites qu'ils vous faut. C'est un peu le kit de base du londonien en recherche d'appart :

http://www.gumtree.com/ : De tout ! Pas que pour trouver un logement, c'est un peu Leboncoin des UK.

http://www.zoopla.co.uk/ : Là c'est spécial pour les locations ou achats immobiliers

https://www.spareroom.co.uk/ : Le petit dernier, plus pour trouver une coloc

Il faut aussi garder en tête que beaucoup d'annonces ne sont pas "suitables for couples" donc que c'est quand même un peu plus galère de trouver quand on est deux MAIS, c'est franchement loin d'être infaisable (on a trouvé en 24h) et c'est surtout beaucoup moins cher ! Parce que même si quand vous êtes deux on vous fait payer 10£ en plus par semaine, c'est toujours moins cher que deux chambres distinctes. 

N'ayez pas trop peur des colocs, nous par exemple, on est en coloc avec 6 personnes mais on a notre cuisine et on partage notre salle de bain avec une seule personne. Les gens sont très respectueux, sociables et discrets donc on s'en tire bien même si c'était personnellement un truc qui me faisait flipper.

Ha oui, il y a ça aussi, les loyers sont à la semaine souvent (pw = per week) et parfois par mois (pcm = per calendar month) donc pour connaître le loyer par mois il suffit de multiplier par 52 (les 52 semaines dans 1 an) puis de diviser par 12 (les 12 mois de l'année) parce que 200£ pw c'est pas 800£ pcm, c'est 867£ pcm, et ça peut tout changer.

Enfin il faut faire gaffe, certaines annonces sont mises en ligne par des agences et pas des particuliers. Les agences demandent des frais supplémentaires et souvent des avances de loyer plus conséquentes (3 à 6 mois en moyenne) et parfois aussi des justificatifs plus importants comme des garants UK. Nous nous sommes passés par un particulier. Nous avons dû payer 2 mois de loyer seulement comme dépôt de garantie et les seuls papiers qu'on nous a demandé ont été une photocopie de chacune de nos carte d'identité française. Niveau administration c'est posé.

Ne zappez pas non plus les annonces qui mettent en avant le fait qu'elles ne prennent pas de frais, ce sont des particuliers qui cherchent à se faire remarquer mais pas forcément des escrocs. Nous c'était marqué "NO TAX, STUDENTS ONLY" donc on y allait juste pour se faire une idée et vraiment pas pour trouver et ça a été la bonne. 

4. Les visites :


Une fois que vous avez fait vos repérages, il faut ABSOLUMENT visiter en vrai. Parce qu'ils sont super forts pour les photos nulles qui rendent bien. Donc réservez une auberge de jeunesse pour quelques nuits (de 2 à 4 nuits) je vous déconseille fortement l'hôtel Valley Lodge : pas cher mais dans un quartier merdique, personne pour nous accueillir ni de permanence sur place, on a été obligé d'appeler avec nos portables français (donc payer une blinde, bouhouhou) pour qu'on nous vienne nous check in et puis surtout, le top du top du pompon, c'était super crade. Mais quand je dis crade, je dis pas mouton de poussière sous le lit hein, je dis moquette vert caca d'oie avec des murs blancs aux traces noires, les toilettes dégueulasses et pas nettoyées, la douche bouchée pendant toute la durée de notre séjour (et pas d'affolement visible à la réparer mais en même temps on sait pas parce qu'on a vu qu'une seule fois le gérant qui nous a fait payer tout le séjour en nous donnant les clés sans même sortir de sa voiture et pourtant on est restés pas mal sur place) donc là : 

Cette petite escapade nous a permis de nous rendre compte d'un truc : les règles d'hygiènes ne sont pas les même qu'en France. Je généralise un peu (beaucoup) mais ça revient souvent dans les discussions qu'on a eu entre français, souvent les choses ne sont pas clean du tout (c'est rigolo parce qu'on a la réputation de pas se laver) mais visiblement, après des conversations en dehors de notre microcosme, nos confrères européens (et pas que les anglais) nous trouveraient obsédés par la propreté. C'est une nouvelle nouvelle mais je préfère ça plutôt qu'on nous trouve grossiers (à choisir). 

5. De l'importance du contrat de location :


Bref, maintenant que la parenthèse gros cliché est bien refermée, je vais pouvoir vous donner mon dernier conseil : signez un contrat de location, TOUJOURS. Parce que les lois de protections des locataires sont moins nombreuses qu'en France, genre y a pas de trêve hivernale. Donc vous retrouver dehors du jour au lendemain en pleine hiver avec toutes vos affaires c'est possible sans contrat. Ha oui, et en plus de le signer il vaut mieux le LIRE, surtout le passage qui dit pour combien de temps vous vous engagez. En général 1 an minimum mais vous pouvez partir avant si vous trouvez un remplaçant. Pour ça, soit vous mettez une annonce sur les sites susnommés pour du "short term", soit vous mettez une annonce sur "Le cercle des français à Londres". On a pas encore expérimenté cette partie là mais je vous tiens au courant à la fin de l'année de ce que ça aura donné pour nous qui sommes dans ce cas là. 

Si jamais le moindre truc vous semble bizarre ou suspect, mettez un message sur "Le cercle des français à Londres" sur Facebook, vous saurez vite si c'est une arnaque ou pas.

Voilà donc en gros maintenant vous avez préparé votre départ et vous avez un appart donc on se retrouve bientôt pour parler téléphone et autres infos importantes parce que si je continue, mon article va être plus long que l'histoire de Ted qui raconte comment il a rencontré sa femme (me suis toujours pas remise de la fin moi perso...).

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire